Utopie

Correspondance

A Nicole Tran Ba Vang.
[…]
Je trouvais que nos travaux se ressemblaient car je fais aussi des vêtements avec la nudité dessus. Meme si je n ai encore pas de belles photos… nous avons des préoccupations communes…
Moi je pensais qu’en s’habillant de sa nudité ca pourrait aider à l’acceptation de son corps… car en enfilant le vetement et en se promenant dans la rue on se sent habillé mais quand on croise une personne on sait que c’est notre propre nudité imprimée dessus et c’est tres etrange, on se sent mis à nu par l autre!!! j ai essayé avec deux autres personnes un gars et une fille (pas de photo car elle est moche!!) qui portaient leur propre nudité, où on s est promené toute la journée dans la rue!!! et je me demandais ce que ca produirait si on portait ca tous les jours, si ca ne modifierait pas notre etat d esprit…
J’ai etudié Jung et il parle d’images collectives qui sont presentes dans l inconscient et qui sont communes à tous les etres quelque soit leur culture. Selon lui elles seraient inscrites dans notre genome, et je me demandais ce que ca ferait d activer l’image collective de l etre originel et de le vivre tous les jours…

L’Habit ou le Costume: définitions

Si l’on admet que l’Habillement correspondrait au fait de se couvrir le corps, et le Costume au choix d’un vêtement de telle forme et pour tel usage, peut on en déduire que l’Habillement résulterait surtout de conditions matérielles: climat, santé, d’une part, et production textile, d’autre part; tandis que le Costume correspondrait à des conditions mentales telles que croyance religieuse, magie, esthétique, situation sociale, différenciation des races, goût de l’imitation.
Ce dernier point a suscité des opinions diamétralement opposées. Les Grecs et les Chinois ont cru que l’on s’est couvert le corps d’abord pour une cause physique, surtout pour se protéger du climat. Au contraire, la Bible, les ethnologues anciens et les psychologues modernes invoquent une raison mentale: la pudeur, pour les anciens, l’idée de tabou ou d’une influence magique, le désir de plaire, pour les modernes.

Extrait du livre: « Le Costume les Origines et l’Evolution »